Comment faire pour exercer comme freelance en architecture d’intérieur ?

Comme vous le savez si vous avez l’habitude de nous lire sur ce site, l’architecte d’intérieur imagine des espaces intérieurs esthétiques et fonctionnels, puis les aménage. Il tient compte de la lumière, des matériaux, du volume, des contraintes budgétaires et techniques et intervient aussi bien auprès des particuliers que des professionnels. Contrairement à beaucoup de professions qui ne s’y prêtent guère, l’architecte n’est pas obligé de travailler à titre de salarié et peut aussi choisir d’exercer avec un statut d’indépendant pour devenir architecte d’intérieur freelance. C’est ce que nous allons voir un peu plus en détails ci-dessous sachant que nous vous invitons également à aller lire en complément notre article relatif au choix du statut juridique pour toute personne souhaitant devenir architecte d’intérieur pour lequel vous retrouverez le lien un peu plus bas.

Commencer par le salariat avant de devenir freelance

freelance architecte d'intérieur

Même si vous êtes attiré par l’indépendance dans le cadre d’exercice du métier d’architecte d’intérieur, il faut savoir qu’après avoir suivi vos cours d’architecture et obtenu de solides connaissances, vous devrez commencer par exercer pour le compte d’une agence d’architecture de manière à vous forger une certaine expérience et une certaine expertise avant de vous lancer à votre propre compte. Ce passage obligé vous permettra d’arriver bien mieux aguerri(e) au moment de devoir piloter vous-même votre activité au quotidien !

Acquérir un statut juridique, travailler en portage salarial

Le freelance architecte d’intérieur ne travaille pas au sein d’une agence d’architecture d’intérieur composée de plusieurs collaboratrices et collaborateurs comme celles et ceux qui sont salariés. Il est le chef de sa propre micro entreprise. Le plus souvent au cours de ses premières années et avant d’acquérir une certaine notoriété, il avance seul et doit relever quotidiennement des défis pour mener à bien son activité. À titre d’exemple, il doit généralement en début d’activité pouvoir s’occuper du volet administratif et posséder une véritable fibre commerciale.

architecte autoentrepreneur ou portage salarial

En choisissant de devenir architecte d’intérieur avec un statut juridique d’indépendant plutôt que de choisir d’exercer en tant que salarié, le freelance architecte d’intérieur fera le choix d’être son propre patron avec tout ce que cela implique. Le succès d’une telle entreprise sera le plus souvent déterminé en fonction de sa motivation et de sa capacité à convaincre pour obtenir les différents projets qu’il est en mesure de mener à bien. Pour toutes celles et tous ceux qui sont autonomes, c’est une façon d’exercer le métier d’architecte d’intérieur qui peut vous amener à bénéficier d’une meilleure rémunération et d’un meilleur confort d’exercice du métier au quotidien qu’en tant que salarié, mais il faut aussi être prêt(e) à souvent fournir plus d’efforts et à sortir de sa zone de confort, en particulier en début d’activité.

Un bon compromis s’offre à tout architecte d’intérieur désirant travailler en freelance : le portage salarial. De plus en plus adopté, ce régime confère des avantages certains à ce professionnel. En optant pour le portage salarial, l’architecte d’intérieur est déchargé du volet administratif. Désormais, c’est la structure de portage salarial vers laquelle il s’est tourné qui s’en occupera. Celle-ci se chargera également de le mettre en relation avec d’autres professionnels de son domaine.

Précisons qu’il aura à présent plus de temps à consacrer à ses clients et à la réalisation de ses missions. Il souscrira à un contrat de travail et bénéficiera alors de tous les droits dont peut jouir un salarié. Sans bien évidemment oublier le volet « Formation » qui est également assuré par l’entreprise de portage salarial.

D’ailleurs, l’appartenance à un tel système lui ouvre des portes plus grandes. Auprès des grandes entreprises et du public, il convient de noter qu’il est plus crédible et des projets peuvent plus facilement lui être confiés.

Fixer des honoraires et bâtir sa réputation

indépendant en architecture d'intérieur

Après que le freelance architecte d’intérieur ait créé sa micro entreprise ou fait appel à une société de portage salarial, il peut fixer ses honoraires. Ceux-ci doivent obligatoirement être mis sur pied dans le strict respect des règles fixées par le Conseil National de l’Ordre des Architectes.

Il est même conseillé d’intégrer le Conseil de l’Ordre des Architectes de sa région en déposant son inscription. Les honoraires d’un freelance architecte d’intérieur sont :

  • calculés sous forme de forfaits ;
  • déterminés par unité de vacation ;
  • établis au pourcentage des dépenses totales engagées par chaque client.

Par ailleurs, le freelance architecte d’intérieur doit travailler à bâtir sa réputation pour que les personnes se dirigent vers lui et fassent appel à ses services. En dehors de ses compétences, il doit être très alerte. Il doit également faire preuve d’analyse et surtout, d’écoute pour mener à bien les différents projets et obtenir la pleine satisfaction de ses clients.

Il doit faire preuve d’un grand sens commercial, et se faire connaître notamment sur Internet à pour être facilement visible aux yeux des personnes qui pourront avoir besoin de ses services. Le meilleur moyen pour cela sera de créer un site Internet qui va renseigner les visiteurs sur ses réalisations et pourquoi pas, sur les tarifs qu’il applique. Sur les différents moteurs de recherche, il doit veiller au référencement de ses pages et publier régulièrement des contenus.

Il ne doit pas non plus oublier de s’informer sur les nouveautés disponibles sur le marché en termes de matériaux de construction et de design pour toujours être dans le bon tempo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*