Architecture viticole : quand le maître d’œuvre se met au service du maitre de chai

Le champ d’intervention de l’architecte est bien plus vaste que certaines et certains pourraient le croire. Dans l’article d’aujourd’hui, nous allons vous parler de l’une des dernières réalisations, et nous pourrions même ici oser aventure(s), de Jean Nouvel. Architecte connu dont nous avons déjà parlé ici, Jean Nouvel nous prouve ici une fois encore qu’il ne se repose pas sur les lauriers de sa notoriété, préférant se confronter à de nouveaux défis pour lesquels il va falloir faire preuve de beaucoup de créativité pour pouvoir satisfaire aux impératifs du projet tout en respectant les contraintes.

C’est une nouvelle fois dans le vignoble bordelais et même une nouvelle fois à Saint-Émilion pour être plus précis que Jean Nouvel a enfilé à nouveau le costume d’architecte du vin au service de l’entrepreneur et collectionneur d’art russe Andrei Filatov, propriétaire du château La Grâce Dieu des Prieurs.

architecture viticole

Féru de contextualisation et de la nécessité de « construire à partir de quelque chose » et avec un impératif d’insertion de la réalisation dans un ensemble, l’architecte français a dû et su s’imprégner de la tradition et de l’esprit de cette activité si particulière pour rénover les lieux.

Là où la performance est plus grande encore, c’est que développée en étroite collaboration avec son client, l’architecture est réellement venue au service du vin dans la mesure où tout a été pensé pour favoriser la création d’un vin d’exception, sa conservation, sa commercialisation.

L’article du site Internet de Forbes qui nous a inspiré cet article vous proposera de nombreux détails sur ce qui a été réalisé et de comment les réalisations architecturales sur le projet ont été mûries sur le plan viticole.

Et Jean Nouvel n’est pas le seul architecte auquel on fait appel pour développer un lieu dont l’architecture aussi bien pour le ou les chais que pour la cave est pensée pour favoriser la qualité du vin. Ainsi, le plus célèbre des domaines de l’appellation Saint-Émilion, le château Cheval Blanc a fait l’objet d’une rénovation de la part de Christian de Portzamparc.

Il est intéressant de noter que si des domaines prestigieux font appel aux plus grands architectes, c’est parce que ces derniers sont en mesure de s’occuper de ce genre de projets et c’est peut-être parce qu’ils ont su ne pas céder à la facilité et se rendre capables de travailler sur ce genre de projets qu’ils sont devenus de grands architectes. A méditer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*