Auguste Magnin, architecte genevois méconnu et pourtant

Pour une fois, nous allons un peu prendre le contre-pied de cette catégorie dédiée aux architectes connus en vous parlant d’Auguste Magnin, architecte à Genève, disparu depuis plus d’un siècle, mais dont l’histoire nous a laissé des traces.

architecte auguste magnin

L’architecte genevois Auguste Magnin

Nous n’allons pas vous dresser d’Auguste Magnin un portrait complet, bien loin de là et nous allons même vous inviter si vous le souhaitez à aller poursuivre la lecture sur une autre source qui nous a inspiré cet article. Mais tout de même, avant de vous en faire part et d’en arriver à l’enseignement que son exemple nous inspire, voici très brièvement quelques éléments pour planter le décor. Né en 1841 et mort en 1903, l’architecte Auguste Magnin ne marqua pas les esprits de ses congénères genevois, bien au contraire. Aux antipodes des architectes célèbres comme un Jean Nouvel que nous voyions dans un article précédent, les gens ne retiennent d’Auguste Magnin que le fait qu’il soit un ancien élève des Beaux Arts dont il sortit sans le diplôme. Et pourtant. Il y avait tellement plus dans son oeuvre globale ! Son histoire est très bien expliquée dans cet article, d’où vient d’ailleurs la photographie et que nous vous invitons à consulter pour mieux comprendre l’enseignement qui suit.

Un enseignement intéressant à tirer de l’exemple d’Auguste Magnien.

Ce que l’exemple de l’architecte Auguste Magnin nous inspire c’est que la persévérance peut avoir du bon. Parfois la reconnaissance arrive quand on ne l’attend plus, ou a posteriori, mais croire dans ses projets et se donner les moyens de réussir est une qualité incontournable pour toutes celles et ceux qui aspirent à devenir architecte, c’est une évidence. Ainsi plus d’un siècle après sa disparition, des articles comme celui que nous vous indiquons parlent encore du relief Magnin pour sa ville de Genève, preuve que sa persévérance a fini par payer et que son talent à l’époque ne fait plus aujourd’hui l’ombre d’un doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*