Se lancer comme architecte d’intérieur

Qu’on se le dise, le métier d’architecte d’intérieur laisse la part belle pour toutes celles et tous ceux qui souhaitent exercer un jour un métier à leur propre compte. En effet, si tous les métiers n’ont pas autant cette faculté, l’architecture d’intérieur, elle, fait office de discipline privilégiée dans cette optique.
Mais vous vous en doutez, il s’agit tout de même d’un métier dont la technique et les enjeux nécessitent, pour se lancer comme architecte d’intérieur, de ne pas le faire à la légère.

Expertise pour pouvoir se lancer comme architecte d’intérieur

se lancer comme architecte interieur

Préambule indispensable pour pouvoir se lancer comme architecte d’intérieur, vous vous en doutez, bénéficier de l’expertise nécessaire. C’est un point que nous avons déjà abordé à de multiples reprises sur ce site, évoquant au passage la possibilité de devenir architecte sans diplôme dans le domaine de l’architecture d’intérieur. Cela étant dit, comme nous l’avons évoqué tout aussi souvent, l’absence d’un diplôme et d’une obligation de suivre un cursus tout établi ne dispense pas pour autant des connaissances requises. Et pour cause, nous ne vous proposerions pas une formation d’architecte par correspondance si tel était le cas.

Après avoir acquis tous les savoirs théoriques, c’est la pratique qu’il va falloir développer. Pour compléter ici l’inventaire des choses qu’il est bon de répéter, chose sur laquelle nous allons insister une nouvelle fois, une expérience en tant que salarié(e) dans une agence d’architecture d’intérieur sera le meilleur moyen de gagner en expertise avant de vous lancer à votre propre compte. À défaut de réussir à trouver un tel poste ou à minima un poste de collaborateur / collaboratrice d’intérieur à l’issue de vos études, essayez de trouver une solution pour effectuer un stage, ou mieux encore plusieurs stages, d’une durée significative pour pouvoir commencer à mettre en pratique les divers acquis de vos études.

En effet, toutes les connaissances acquises par le biais d’une formation professionnelle comme celle que nous vous proposons gagneront à être mises en œuvre et répétées sur le terrain jusqu’à ce que l’exploitation de ces savoirs et savoir-faire ne deviennent des mécanismes.

Quel statut choisir pour devenir architecte d’intérieur indépendant ?

Quand viendra le moment de se lancer comme architecte d’intérieur pour pouvoir exercer non plus comme salarié(e) sous l’égide d’une agence, mais à votre compte, se posera alors la question du choix du statut juridique que vous allez sélectionner. Comme pour n’importe quelle entreprise qui se crée, le choix du statut juridique fait souvent et à juste titre l’objet de moult réflexions. Nous allons essayer d’apporter de l’eau au moulin de ces réflexions pour toutes celles et tous ceux qui veulent se lancer dans leur domaine de prédilection à savoir l’architecture d’intérieur.

statut architecte intérieur indépendant

Auto entrepreneur architecte d’intérieur

Devenir auto entrepreneur architecte d’intérieur est forcément une perspective qui pourra intéresser beaucoup de personnes. Avec une comptabilité simplifiée et des démarches administratives limitées lors de la création de votre cabinet d’architecte d’intérieur, la perspective sera alléchante sur certains points.

Vous pourrez effectivement vous lancer avec une grande facilité sur le plan administratif, vous bénéficierez d’une grande indépendance au niveau de votre comptabilité (seule une comptabilité simplifiée est exigée dans le cadre de l’autoentreprise) et des déclarations « associées » dont vous serez exempté(e) comme par exemple la déclaration de TVA, puisque le statut d’autoentrepreneur est en franchise de taxe sur la valeur ajoutée. En d’autres termes, vous n’y serez pas soumis.

Le statut étant dénué d’une grande majorité de contraintes, devenir auto entrepreneur architecte d’intérieur sera facile et conciliable avec une autre activité salariée (avec accord de votre employeur idéalement) ou autre (en complément de vos dernières années d’étude…).

Au rayon des inconvénients (il y en a forcément sinon tout le monde exercerait sous ce statut d’auto-entrepreneur vous vous en doutez), vous exercerez en votre nom et il n’y aura pas de réelle séparation patrimoniale. La couverture pour ce régime (vous ne percevrez pas un salaire à proprement parler avec tout ce que cela implique) est nettement moins bonne et l’imposition n’est pas toujours avantageuse. Dernier inconvénient, votre chiffre d’affaires annuel ne pourra pas dépasser 72500€ et 34400€ si vous voulez pouvoir rester en franchise de TVA.

Pour mieux voir ce que cela représente mensuellement, cela voudra dire qu’il faut rester sous un chiffre d’affaires de 6041,67€ par mois pour rester architecte d’intérieur autoentrepreneur et 2866,67€ par mois pour rester architecte d’intérieur autoentrepreneur en franchise de TVA. Si vous arrivez à faire en sorte que votre activité n’engendre que des recettes ou presque, en échange d’une prestation « intellectuelle », cela pourra être viable alors que, a contrario, vous atteindrez vite les plafonds de chiffre d’affaires si vous avez des investissements et / ou de la refacturation à faire. À vous donc de bien avoir cela présent en tête au moment où vous allez lancer votre activité si vous ne voulez pas être contraint(e) de changer de statut juridique.

Vous le voyez, le choix du régime de l’autoentreprise recouvre à la fois plusieurs avantages et plusieurs inconvénients. Tant et si bien que le choix pourra ainsi souvent s’avérer cornélien. Il n’est d’ailleurs pas exclu que nous refassions très prochainement un article plus détaillé encore pour essayer de détailler au maximum les avantages et inconvénients de ce statut juridique d’entreprise particulier pour éclairer au mieux celles et ceux qui envisageraient de devenir auto entrepreneur architecte d’intérieur.

Les autres statuts pour exercer dans l’architecture d’intérieur

autres statuts architecture d'intérieur

Si vous voulez être plus libre au niveau de votre chiffre d’affaires (entre autres), il vous faudra envisager un autre statut juridique qu’un statut d’entreprise individuelle comme l’auto entreprise pour lui préférer un statut de société commerciale. Il en existe plusieurs qui pourront faire l’affaire. Pour choisir lequel privilégier parmi eux, il conviendra de savoir si vous souhaitez créer un cabinet d’architecture d’intérieur ou une agence d’architecture d’intérieur (pour rappel si vous n’avez pas lu notre article consacré à la différence qui existe entre l’un et l’autre, c’est le nombre de collaborateurs au sein de l’entreprise).

Créer son cabinet d’architecte d’intérieur

Comment créer son cabinet d’architecte d’intérieur sur le plan du statut juridique ? Ici, la question de l’évolution souhaitée et ou anticipée sera décisive. À partir du moment où vous êtes seul pour cette création, vous pourrez opter pour un statut d’EIRL (Entrepreneur individuel à responsabilité limitée), d’EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) ou encore de SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle). Le choix du statut est quelque chose de très important pour quiconque souhaite se lancer comme architecte d’intérieur.

Par exemple, vous créerez, administrativement parlant, beaucoup plus facilement une EIRL plutôt qu’une EURL ou une SASU. En revanche, vous ne pourrez pas étendre votre entreprise avec de nouvelles collaboratrices ou de nouveaux collaborateurs comme vous pourrez le faire avec une EURL. En matière de régime fiscal et de statut salarié ou non, il vous faudra peser le pour et le contre entre l’EURL et la SASU. Pour être sûr de faire les bons choix, documentez-vous et faites-vous aider par des organismes d’aide à la création d’entreprise dès que vous le pouvez. Ces derniers ayant assisté et contribué à de nombreux lancements d’entreprises, ils sauront vous aiguiller efficacement.

Créer son agence d’architecture d’intérieur

Si vous avez dans l’idée de monter une structure avec plusieurs personnes, voire plusieurs architectes d’intérieur, il faudra opter pour le statut juridique de SARL (Société anonyme à responsabilité limitée) ou de SAS (Société par actions simplifiée). Créer son agence d’architecture d’intérieur vous permettra avec l’un ou l’autre de ces statuts de recruter des collaboratrices et collaborateurs, dont, parmi les plus évidents :

  • secrétaire administratif / administrative,
  • conseiller commercial / une conseillère,
  • autres architectes d’intérieur avec qui vous allez vous associer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*