Matérialiser les envies

« Les architectes d’intérieur sont là pour matérialiser les envies« . C’est en tous les cas l’une de leurs missions principales, si ce n’est LA mission si l’on en croit India Mahdavi que nous pouvions lire dans les colonnes du site Internet du Monde en ce début de mois. Cette dernière, célèbre architecte d’intérieur et designer / designeuse française d’origine Irano-Egyptienne s’exprimait à l’occasion du festival Design Parade de Toulon, dont c’était en cette année 2016 la première édition, une première édition qui faisait d’India Mahdavi la présidente du Jury.

À la découverte d’un métier passion, architecte d’intérieur

Cette dernière en profite pour nous présenter plus en détails le passionnant métier d’architecte d’intérieur qui, s’il fait l’objet de la création de ce site Internet et que nous connaissons bien au sein de l’École Nationale du Bâtiment, gagne à être connu davantage du grand public et plus encore de toutes celles et ceux qui pourraient être tentés par l’aventure de devenir architecte d’intérieur.

bouquet-fleurs-decoration

Elle précise dans cet article du Monde que le rôle de l’architecte d’intérieur n’est que trop souvent mal perçu et que là où certains pensent que le fait de faire appel à lui représente un coût alors que la plupart du temps il permet de réaliser de substantielles économies. Ce concours était aussi l’occasion, et c’est d’ailleurs ce que le jury a cherché à valoriser, de montrer que l’œil de l’architecte ne s’exprimait pas qu’à travers des réalisations coûteuses et / où de grandes envergures mais que le fait de magnifier un simple bouquet de fleurs (d’où notre illustration de cet article) pouvait suffire à dégager une émotion toute particulière.

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*